EN UNE SOIRÉE

entends-moi :
à douleurs égales
sourires
à distance le départ
n’est plus l’abandon

me dire : pour une fois
j’aimerais
que les choses bougent avec
la constance de l’alcool

tout est une question de langues
d’ongles et de mots perforés

j’ai de la cendre plein le visage
et les yeux rouges
mon amour heureusement que
tu me regardes
la lumière éteinte

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s