Un été

sur un papier tes mains
qui sentent l’odeur du vieux tabac
oublié au fond d’un tiroir

mémoire
ma tête bouillonne d’alcool
de l’eau éteinte
palpitations bulles de champagne

un sourire de crème
sucré désir tourmenté
rappelle-moi le blé chuchote
un cheveu d’ambre
pierre précieuse brille-moi

parce que mes souvenirs
ne tiennent pas sur des photos

Publicités

Une réflexion sur “Un été

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s